#Test MaCosmetoPerso Beurre de Mangue

Chers lecteurs,

Suis de retour avec un nouveau test de la boutique MaCosmetoPerso ( MCP pour les intimes ;). Cette dernière m'a généreusement proposé de tester le beurre de mangue, ingrédient aux multiples propriétés.

Présentation du produit :

Le produit se présente dans un pot en verre avec un couvercle en aluminium. Le beurre de mangue est réputé pour ses bienfaits nutritifs. Il est l'allié des cheveux secs est fourchus mais également des peaux matures. A titre personnel, c'est mon beurre préféré pour les cheveux ( je compte en tester d'autres ).

Ce que nous en dit la boutique : Le beurre végétal de mangue s'utilise pur ou comme ingrédient dans la préparation de cosmétiques maison. Il s'intègre dans de nombreux produits. Comme toutes les beurres il est nourrissant et donc apprécié pour le soin des peaux sèches et matures. Il est également excellent pour les soins des cheveux.

 beurre-mangue

J'ai décidé de tester le beurre de mangue dans un savon (j'avais hâte ! ). J'en ai profité pour réaliser une recette sans huile d'olive, et ce, afin de voir si le mélange des beurres et huiles choisis pouvaient remplacer le crémeux et la douceur apportés par l'huile d'olive ( mon indispensable en savonnerie, mon précieux avec la cire de soja).

Voici donc la recette :

Ingrédients :

Beurres et cires :

Huile de babassu bio : 5% --> 25g

Huile de coprah : 10% --> 50g

Beurre de cacao : 20% --> 100g

Cire de soja : 10% --> 50g

Beurre de mangue  : 10% --> 50g

Huiles

Huile de ricin bio : 15% --> 75g

Huile de colza : 25% --> 125g

Huile d'amande douce bio : 5% --> 25g

Ajouts : 

Solution de soude pour un surgraissage à 8% à cacluler )

Lactate de soium : 3% --> 15g ( n'oubliez pas de réduire l'eau de dilution. Si vous utilisez du lactate de sodium à 60% (comme moi), l'opération est la suivante : 60% x 15 = 9 g ( il faut ainsi soustraire 9 g de la quantité d'eau préconisée par soap calc )

Argile blanche diluée dans de l'huile : 15 g

Hydrolat de romarin : 20 g

Glycérine végétale : 20 g

Mica bleu mystique

Mica jaune mat

Fragrance philtre d'amour à hauteur de 5% soit : 25 g

Mode opératoire : 

Avant toute chose, je vous invite à suivre les précautions d'usage : ICI

Après vous être bien équipés, procédez comme ceci :

 1. Préparation de la solution soude :

 -Préparez votre eau à laquelle vous ajouterez le sodium lactate, la glycérine végétale ainsi que l'hydrolat de romarin . 

Attention : La quantité d'eau doit être réduite, en fonction des ajouts liquides. 

- Pesez la soude de façon précise. 

-Placez le récipient contenant la quantité nécessaire d'eau sur une surface stable

- Ajoutez la soude à l'eau ( et surtout pas l'inverse ! ) en remuant doucement avec une grande cuillère en bois. 

- S'éloigner en laissant le récipient refroidir ( dans l'idéal à l'extérieur car les émanations sont dangereuses ). Vérifiez de temps à autre jusqu'à ce que la préparation ait atteint les 40° ( le mets le contenant dans un saladier dans lequel j'aurai mis eau+ glaçons, cela aide à accélérer le refroidissement ).

2. saponification :

1/ Pesez les huiles et beurres. Faites fondre les beurres au bain-marie.

2/ Pesez et préparez les reste des ingrédients que vous réservez

3/ Une fois les beurres fondus, ajoutez les huiles.  La température ayant atteint les 40° (voire moins), ajoutez l'argile et mixez afin de la dissoudre. Versez ensuite la solution de soude dans l'huile ( et non l'inverse ) puis mixez jusqu'à la trace fine. 

4/ Ajoutez la fragrance puis mixez à nouveau. 

5/ Cette recette à tendance à générer une trace rapide. Je vous conseille vivement d'utiliser le fouet manuel et d'éviter les marbrages élaborés. 

6/ J'ai séparé la pâte en deux parts. La première part (2/3 de la pâte) a été colorée avec du mica bleu mystique ( qui porte bien son nom !) et la seconde part avec du mica jaune mat.

7/ J'ai coulé en alternance les deux parts puis j'ai réalisé un marbrage au cintre. 

Voici le résultat en image : 

Savon chui pas content c'est la fin de l'été

Test MCP Beurre de mangue

 Verdict : 

Cette recette génère une trace rapide. Il faut, ainsi, éviter les marbrages élaborés.

Pour réaliser ce savon, j'ai utilisé mon petit moule tonka d'amour qui fait de merveilleux savons ( et puis il est magique ;).  

Je ferai une mise à jour dans un mois mais j'ai une inquiétude : je me demande si je n'ai pas oublié l'huile de coprah (auquel cas, mon savon risque d'être caustique ). J'ai vérifié ma fiche dans laquelle, l'huile a bien été cochée...O.o. De plus, à la trace j'ai ajouté de l'huile de carthame et lorsque j'ai pesé les beurres, j'ai à chaque fois mis en trop. 

Ce serait dommage car j'aime bien le résultat et le mélange des couleurs me plait bien. Qu'en pensez-vous ?

Je vous tiens au courant ! 

Mise à jour : 

J+3 : Je fais le test de la langue et le savon n'est pas caustique. Le Ph est de 8,5. J'ai testé le savon, la mousse est très fine et le savon doux. 

Je vous tiens au courant dans trois semaines :)